Français
A.Paul Weber beim Zeichnen auf den Stein
 
CHERS VISITEURS ETRANGERS!

Soyez les bienvenus dans le Musée A. Paul Weber! Le musée expose des lithographies, des dessins et des peintures à l'huile de A. Paul Weber (1893-1980). La collection a été constituée en 1973 par la circonscription Herzogtum Lauenburg (=duché de...) et établie dans un bâtiment du 17e siecle. L'artiste a pris part lui-même à l'agencement du musée et à l'organisation artistique de l'exposition.

Weber est nè à Arnstadt, en Thuringe. Dans son adolescence, il a rejoint le mouvement de jeunesse des Wandervogel, un mouvement qui cultivait un meilleur style de vie et pronait une appréciation supèrieure de la nature grace aux randonnées. L'amour de Weber pour son pays natal et son attachement à la nature ètaient nés de ses pèrégrinations à travers l'Allemagne.

En 1928, Weber devint membre d'un cercle politique s'opposant à Hitler et au national-socialisme, mouvement centré autour d'Ernst Niekisch. Weber a illustré des livres et des périodiques pour la maison d'edition de la Résistance (Widerstands-Verlag). Les journaux furent interdits et Weber emprisonné par les Nazis de juillet à décembre 1937.

Aprés la Seconde Guerre Mondiale, il a continué à être un commentateur social ses critiques s'adressant à la politique, la justice, le militarisme, la pollution de l'environnement, l'inhumanité, la médecine et le fanatisme dans le sport. En 1980, Weber s'est éteint à l'âge de 87ans à Schretstaken, un petit village à proximité de Ratzeburg, où il a vécu depuis 1936.

Le musée présente un apercu des travaux de Weber. Au rez-de-chaussée, il y a quelques ravissants dessins animaliers, que Weber a fait tout particulièrement pour plaire aux enfants. Puis on voit des dessins anilmaliers plus satiriques. C'est là que Weber, dans la tradtion des fables d'Esope, utilise des animaux pour illustrer des défauts humains.

La grande salle, d'où l'on peut voir la tombe de Weber dans le jardin, présente bon nombre de ses dessins célèbres, comme par exemple "la Rumeur" ("Das Gerücht").

La salle suivante contient des exemples d'oeuvres réalisée par l'artiste pour faire vivre sa famille. Il y a là beaucoup de dessins de mobiliers, de gravures, de croquis de blasons et d'insignes et beaucoup d'art commercial. Les "Tableaux Britanniques" (Britische Bilder) sont exposés dans les trois salles qui suivent. Weber a produit des séries de plus unecentaine de sketches et dessins pour protester contre l'impérialisme et le colonialisme, l' impérialisme britannique dans le cas précis. Il voulait montrer que seul un petit nombre de gens bénéficait des profits de l'empire pendant que la majorité du peuple vivait dans une amère pauvreté.

Ces images étaient conformes aux idées du cercle de résistance, mais elles furent exploitées par la propagande national-socialiste contre la Grande Bretagne, ennemi d'alors, en 1941.

Le cycle de dessins de prisonniers a été inspiré par la propre détention de Weber dans les geôles nazies. La salle suivante contient des dessins datant de la période du régime national-socialiste. Pour imaginer à quel point l'engagement politique de Weber était dangereux, il suffit de consulter la brochure d'Ernst Niekisch intitulée Hitler une fatalité allemande ("Hitler-ein Deutsches Verhängnis") et illustrée par l'artiste en 1932.

Dans ce quis était autrefois la cuisine de la vielle maison, il y a une presse à lithographies. Vous pouves vous faire une idée de la technique préferée de Weber.

A 'étage, sur le palier, il y a quelques exemples d'illustrations de livres par Weber. Il a illustré plus des 115 livres, y compris le Baron de Münchhausen et le Reinike Fuchs de Goethe.

Les petites salles à l'étage présentent des thèmes particuliers qui ont leur importance dans l'oeuvre de A. Paul Weber. Il se sentait passionnément concerné par le fait de dépeindre la destruction de notre terre, de nos mers et même notre propre destruction par 'expansion technologique. Son intèrêt s'est tout d'abord manifesté par le biais d'illustrations pour le livre de H. Kutzleb intitulé "Le Contemporain" ("Der Zeitgenosse") et publié en 1920. Il a produit "Le Brochet Moribond" ("Der sterbende Hecht") en 1957 et a été profondément impliqué dans le mouvement écologiste dans les années 60 et 70. La mort représente un thème fondamental dans l'oeuvre de Weber, tout comme le presonnage du fou, qui est un caractère commun de ses dessins. L'artiste s'est identifiè lui-meme à ce personnage, que lui ont inspiré le plaisantin historique Eulenspiegel (Till l'Espiègle) qui a vècu à quelque distance de Ratzeburg, dans la ville Mölln ainsi que le bouffon des cours médiévales.

Weber s'est lui-même vu en bouffon car dans cette position il pouvait dire des vérités inconfortables sans être puni.

Le motif des échecs réintervient dans son oeuvre après 1937. Les échecs représentent un jeu, mais également une bataille esprits. Weber utilisait ce jeu pour rendre plus clairs les conflits entre différents groupes. Il créa régulièrement de nouveaux juex impliquant des personnages de la littérature, de la politique et de l'historie. Weber n'a pas dessiné de manière abstraite. On peut voir sa critique de ce type d'art et son opinion concernant l'étroitesse d'esprit de certains experts et certains visiteurs de musée dans la salle suivante.

Dans la grande salle, à l'étage, vous pourrez trouver des peintures à l'huile, peintes par Weber pendant ses "moments de loisirs" pour se détendre. Il a souvent peint des membres de sa famille et des amis. Des peintures plus critiques, telles que deux auto-portraits mélancoliques, sont rares chez lui.

Tout au long de ses 87 années, Weber a produit environ 3.000 lithographies, des centaines de gravures sur bois, plus de 200 peintures à l'huile et des milliers d'autres dessins.


Zurück zur Startseite


Logo APW

Startseite ~ Haus ~ Leben ~ Werk ~ Lithographie-Werkstatt ~
Weber-Gesellschaft ~ Museumsshop ~ Informationen ~ Impressum

© 1996-2008 LYNET Kommunikation